nous continuons notre petite réflexion sur ce qu’est être “Assemblée d’Eglise” lors de notre participation à la messe.

en ce jour où est mis plus solennellement la Parole de Dieu en avant, les deux homélies ci dessous proposent quelques points d’attention dans notre relation à la Parole du Seigneur.

Une à écouter :

l’autre à lire:

Chers frères et sœurs,

 

L’homélie de dimanche dernier nous invite à devenir des évangélisateurs de la messe dominicale, surtout nous rappelle l’importance de la messe dominicale dans notre vie des chrétiens.

  • La messe est le rassemblement des fidèles, elle est la source et le sommet de la vie ecclésiale.
  • La messe est l’acte du Christ, son mémorial et son Sacrifice….
  • C’est le repas de la communion entre des baptisés au Christ et entre eux.

 

La Parole de Dieu a une grande importance dans la vie des chrétiens.

Elle fait partie de 4 parties de la liturgie de la messe ; 2ème partie de la liturgie après les rites initiaux.

 

1-En ce dimanche voulu par le pape François comme « dimanche de la Parole de Dieu », nous sommes invités à faire un acte de foi en Dieu qui nous parle.

Les textes bibliques que nous venons d’entendre nous le rappelle. Oui, nous sommes invités à nous mettre à l’écoute de Dieu qui nous parle aujourd’hui, et nous sommes invités en même temps à parler à Dieu qui nous écoute ! Surtout à la messe mais pas seulement !

Bien sûr nous ne l’entendons pas avec nos oreilles, mais il nous parle bien des manières. Comme il a parlé à Jonas en lui demandant de se lever, d’aller à Ninive la grande ville païenne, et de proclamer un message.

Chers frères et sœurs, sommes-nous des chrétiens à l’écoute de Dieu qui nous parle ? Bien sûr qu’à la messe nous nous mettons à l’écoute de la parole de Dieu, mais ne croyez-vous pas que bien souvent nous entendons la parole proclamée, mais que nous ne l’écoutons pas toujours ! Si nous fassions un petit test en ce moment pour demander à chacun quelle était la parole adressée à Jonas dans la première lecture, et qui à Jésus rencontré au bord du lac ? Certains ne rappellent pas ou hésitent à répondre !

Nous écoutons souvent avec nos oreilles mais nous n’écoutons pas toujours avec le cœur !

En ce dimanche de la Parole de Dieu, demandons à Jésus-Christ, le Verbe qui fait chair, de faire de nous des hommes et des femmes à l’écoute de son message, qui est une Bonne Nouvelle.

 

2- Notre Dieu ne parle pas seulement, Il écoute aussi, encore faut-il que nous lui parlions ?

Les habitants de Ninive ont répondu à Dieu par la médiation de Jonas : « Ils crurent en Dieu ; ils annoncent un jeûne et tous, du plus grand au plus petits, se vêtirent de toile à sac… Dieu renonça au châtiment dont il les avait menacés »

Le psalmiste, comme nous l’avons bien entendu s’adresse à Dieu : « Dieu, enseigne-moi tes voies, fais-moi connaitre ta route… rappelle-toi Dieu, ta tendresse, ton amour qui est de toujours. Dans ton amour ne m’oublie pas. »

Quant aux pêcheurs du lac, ils ne prononcent aucun mot après l’invitation de Jésus à le suivre, mais l’évangéliste précise que : « Pierre et André, aussitôt laissant leurs filets, ils le suivirent. » Quant à Jacques et Jean, « laissant dans leur barque leur père Zébédée avec ses ouvriers, ils partirent à sa suite. »

Notre Dieu entre en dialogue avec les hommes, il leur parle et il l’écoute il attend une réponse, ce n’est pas un monologue mais un dialogue !

Chers amis, nous aussi, après avoir écouté Dieu qui nous parle, prenons-nous le temps de lui parler et d’entrer en dialogue avec lui ?

Si nous ne trouvons de paroles à adresser à Dieu, le Pape François nous suggère trois mots que nous pouvons adresse à Lui : « S’il te plaît ! Merci ! et Pardon ! »

Des mots très courts mais qui expriment tant de choses et qui peuvent devenir prière.

S’il te plaît : c’est la prière de la confiance, car nous savons que ce qui plaît à Dieu c’est de nous aimer les uns les autres et de nous savoir heureux !

Merci : c’est la prière de la reconnaissance, la prière de celui qui croit qu’avec Dieu tout est don et non pas dû, il est bien normal de dire merci quand on reçoit un cadeau !

Pardon : c’est la prière de l’humilité, de la vérité, de l’abandon à la miséricorde sans limite de Dieu. La prière qui procure de la joie et de la paix, comme nous a dit Jésus : « Il y a plus de joie dans le Ciel pour un seul pécheur qui se convertit que pour 99 justes qui n’ont pas besoin de conversion. »

 

Chers amis, en communion avec nos frères et sœurs d’autres confessions, soyez des chrétiens heureux de pouvoir dialoguer avec Dieu. En ce dimanche de la Parole de Dieu, soyons à l’écoute de notre Dieu qui nous parle et qui nous écoute ! Amen.

Père Blaise Lalavirony