Né en 1800 sur les terres du Royaume napolitain, il entre au sein de la “Petite Compagnie” à l’âge de 18 ans. Il est ordonné prêtre six ans plus tard. Il missionne avec le zèle apostolique de Saint Vincent pendant 15 ans dans le sud de l’Italie avant d’être envoyé comme Préfet apostolique, en 1839, à la mission d’Abyssinie.

Il regroupe autour de lui de nombreux fidèles jusqu’à la persécution de 1849 qui entraînera, outre l’arrestation de nombreux chrétiens, son expulsion au Soudan. Il reviendra en Éthiopie pour affermir la foi de ses frères tout en étant conforté dans la sienne par le martyre de Ghébré-Michaël en 1855.

Monseigneur Justin de Jacobis poursuivra inlassablement ses rudes efforts d’évangélisation.

Le 31 juillet 1860, lors d’un voyage épuisant dans la vallée d’Aligadé, il quitte ce monde. Il est inhumé à Hébo où le peuple le vénère toujours. Ses vertus dépassent rapidement les frontières éthiopiennes. Il est canonisé par Paul VI le 26 octobre 1975.